Patek Philippe

document extrait de

1812 • Le 12 juin, Joachim et Anna Patek de Prawdzik donnent vie à leur fils Antoni Norbert dans le petit village polonais de Piaski.

1832 • A la suite de la révolution, une russification sans pitié s’impose et Antoni Norbert prend la fuite pour Paris, puis Genève.

Il s’installe à Genève sous le nom d’Antoine Norbert de Patek.

1839 • Antoine Norbert de Patek s’associe à l’horloger François Czapek, (tchèque naturalisé polonais) et crée PATEK, CZAPEK & Co, 29-quai des Bergues à Genève ; il fabrique alors chaque année environ 200 montres de très grande qualité avec l’aide de quelques collaborateurs.

1844 • La jeune firme présente ses produits lors d’une exposition à Paris et Patek entend parler d’un certain Jean-Adrien Philippe qui a réalisé une montre de gousset incroyablement plate démunie de clef pour le remontage et le réglage des aiguilles, il est très impressionné par cette prouesse.

1845 • A l’expiration du contrat de Czapek, Patek et Czapek rencontrent de profondes divergences et se séparent.
Patek propose alors à Philippe d’assumer la fonction de directeur technique dans la firme genevoise, ce qu’il accepte.
PATEK & Co voit le jour le 15 mai 1945 toujours à Genève, quai des Bergues, mais au numéro 15.

1851 • L’entreprise est rebaptisée PATEK PHILIPPE & Co » le 1er janvier.

1863 • Jean-Adrien Philippe fait paraître son œuvre d’anthologie consacrée aux montres de gousset et joue le rôle de journaliste spécialisé.

1867 • PATEK PHILIPPE présente le premier bracelet-montre de l’histoire, on en attribue néanmoins l’idée à Jacques Droz horloger de Neuchâtel en 1790.

1868 • Présentation d’une montre-bijou avec mouvement baguette dont le cadran est dissimulé sous un grand brillant.

1877 • Décès du comte Antoine Norbert de Patek, fait comte par le pape Pie IX en vertu de ses mérites pour l’église catholique.

1890 • Jean-Adrien Philippe reçoit la croix de la légion d’honneur en raison de ses mérites pour la France.

1894 • Décès de Jean-Adrien Philippe.

1901 • PATEK PHILIPPE & Co devient une société anonyme avec un capital de 1,6 million de francs suisses ; son nom :Ancienne Manufacture d’Horlogerie PATEK PHILIPPE & Co.

1927 • PATEK présente la première montre-bracelet du monde à quantième perpétuel.

1932 • La firme rejette une offre de rachat de Jacques David LeCoultre pour accepter celle des frères Charles et Jean Stern.

1933 • L’ex dirigeant de la succursale genevoise de TAVANNES WATCH Co, Jean Pfister devient président du directoire de la firme.
PATEK crée la montre de poche la plus compliquée au monde pour l’industriel américain Henri Graves Junior, la GRAVES.

1937 • Premières montres-bracelets à l’heure mondiale avec l’aide de l’horloger genevois Louis Cottier.

1941 • Premières montres-bracelets à quantième perpétuel et chronographe de série.

1945 • Tourbillons de montres-bracelets.

1958 • Henri Stern succède à Jean Pfister à la présidence du directoire.

1962 • Premier modèle à remontoir automatique et quantième perpétuel.

1977 • La direction passe à son fils Philippe Stern.

1989 • Pour le 150ème anniversaire de la marque, PATEK crée la deuxième montre de poche la plus compliquée au monde avec le calibre 89 et ses 33 complications.

1997 • Nouvelle usine à Plan-les-Ouates dans la banlieue genevoise.

2000 • La firme dévoile la troisième montre de poche la plus compliquée au monde : la STAR CALIBER 2000.

2001 • Inauguration du PATEK PHILIPPE MUSEUM au 7, rue des Vieux-Grenadiers, dans le quartier de Plainpalais àGenève.

Site officiel:  http://www.patek.com/